Partez en expédition Arctique

Bergen la porte d’entrée des Fjords

 

Tous les spectacles et splendeurs de l’Écosse

À la découverte de la faune
exceptionnelle
de l’Arctique

Vous souhaitez recevoir une
documentation gratuite

Glasgow - Longyearbyen
du 14 au 25 juin 2019

Je vous ai réservé l’exploration ultime : la découverte des régions intactes de l’archipel du Svalbard (Spitzberg). Le Commandant Garcia et moi-même, nous sommes concertés longuement pour vous proposer l’itinéraire de nos rêves pour qu’il devienne celui des vôtres.

Au départ d’une métropole animée, nous nous détacherons progressivement de la civilisation au cours d’une douce remontée vers les terres boréales, tels de véritables explorateurs.

À partir de Glasgow, aux vivantes traditions écossaises, nous ferons route vers les majestueux fjords de Norvège et notre croisière arctique se poursuivra avec le passage du cercle polaire. Vous serez époustouflés par les îles Lofoten et leur beauté sidérante. Un peu plus loin encore il faudra enfiler parka et chaussures chaudes. Banquise, glaciers gigantesques, icebergs, baleines de Minke, ours polaires… nos naturalistes vous montreront ce patrimoine naturel exceptionnel lors de nos sorties en Zodiacs.

Ensemble nous nous émerveillerons du spectacle des plus beaux espaces vierges de notre planète.

  • 14 juin 2019
    Glasgow (Écosse)
    Embarquement : 16:30 – Départ : 18:00
  • 16 juin 2019
    Kirkwall (Archipel des Orcades)
    Arrivée : 7:00 – Départ : 13:00
  • 17 juin 2019
    Bergen (Norvège)
    Arrivée : 14:00 – Départ : 17:00
  • 18 juin 2019
    Geiranger (Norvège)
    Arrivée : 12:00 – Départ : 19:00
  • 19 juin 2019
    Cercle polaire (Norvège)
    Arrivée : 20:00 – Départ : 23:00
  • 20 juin 2019
    Svolvaer (Norvège)
    Arrivée : 7:00 – Départ : 13:00
  • 20 juin 2019
    Trollfjorden (Norvège)
    Arrivée : 15:00 – Départ : 17:00
  • 21 juin 2019
    Tromsø (Norvège)
    Arrivée : 7:00 – Départ : 12:00
  • 22 juin 2019
    Île aux ours (Norvège)
    Arrivée : 14:30 – Départ : 17:30
  • 23 juin 2019
    Hornsung (Spitzberg)
    Arrivée : 10:00 – Départ : 17:00
  • 24 juin 2019
    Bellsund (Spitzberg)
    Arrivée : 10:00 – Départ : 17:00
  • 25 juin 2019
    Longyearbyen (Spitzberg)
    Arrivée : 7:00
Programme pré/post acheminement
  • Glasgow

    Située au centre-ouest de l’Écosse, Glasgow est la plus grande ville du pays des lochs, des clans et du tartan. C’est aujourd’hui une métropole mais cela n’enlève rien à son charme car elle a su garder ses traditions et une certaine élégance dans son mode de vie.

    Glasgow a vécu une véritable transformation il y a quelques années. Elle a abandonné son statut de ville industrielle et sa réputation ouvrière pour devenir la capitale britannique de l’architecture et du design. Créateurs, artistes et urbanistes se mettent en quatre pour donner un nouveau visage à la ville. Dans le même temps, des musées passionnants voient le jour comme le spectaculaire Riverside Museum. Son architecture radicalement contemporaine abrite une étonnante collection consacrée au transport sous toutes ses formes.

    Les amateurs d’Art ne manqueront pas non plus le Hunterian Museum qui vient d’être rénové. Peintures écossaise, flamande ou hollandaise, il conserve aussi une grande collection du designer Charles Rennie Mackintosh, un enfant du pays. Mais on ne vient pas seulement à Glasgow pour ses musées ou son urbanisme : la ville vit aussi au rythme des festivals comme le festival d’hiver ou celui de la musique celtique. Amateurs d’Art et d’architecture ou « oiseaux de nuits », tous seront comblés par les attraits de la ville.

  • Kirkwall

    Avec ses boutiques, ses bâtiments historiques,
    sa cathédrale et l’animation qui règne dans ses rues, Kirkwall constitue une visite indispensable à toutes les excursions aux Orcades.

    La capitale des Orcades, située à cheval entre la partie est et ouest de Mainland, fut fondée au XIème par le Comte Rognvald Brusason qui y établit son royaume. Cette petite bourgade historique, avec ses rues étroites et ses allées mystérieuses dans l’ombre de la cathédrale St Magnus, atteste le passé de l’archipel.

    À une époque lointaine, c’était un havre tranquille qui ne comptait que quelques maisons construites autour du port. Kirkwall est désormais un centre animé avec des restaurants, des musées, des pubs et des boutiques. Où que vous alliez, vous serez étonné par l’atmosphère de la ville et l’intérêt historique de ses monuments comme les palais du Comte et de l’Évêque.

    Excursions optionnelles :
    • Merveilles archéologiques des Orcades
    • Patrimoine culturel des Orcades
    • Kirkwall à pied

  • Bergen

    Située au bord du Byfjord et dominée par les hauteurs environnantes, Bergen fut la capitale de la Norvège aux XII et XII siècles. Elle a gardé de très beaux monuments de l’époque où les souverains du royaume habitaient. Flâner dans Bergen, c’est remonter le temps à la recherche de trésors cachés, classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO.
    Ne manquez pas la visite de son quartier ancien avec ses maisons de bois aux ruelles étroites.
    C’est là qu’était stocké le poisson qui a fait la fortune de la ville à la fin du Moyen-Âge lorsque la puissante Ligue Hanséatique contrôlait tout le commerce en Europe du Nord.

    Véritable musée à ciel ouvert, Bergen accueille aujourd’hui de nombreux artistes et artisans d’Art : peintres, céramistes, joaillers… Bergen abrite aussi Kode, l’un des plus grands musées d’Art de Scandinavie.

    Excursions optionnelles :
    • Randonnée au Mont Floien
    • Visite de Bryggen à pied

  • Geiranger

    Pour les amoureux de la nature, la région est un paradis sans égal. Geiranger, c’est une carte postale absolue mais aucune image ne restituera jamais ce paysage imposant dont le silence est seulement troublé par le ruissellement de plusieurs  vertigineuses chutes d’eau.

    L’incroyable relief naturel de la région s’est formé à la fin de la dernière période glaciaire. Les glaciers en disparaissant ont raboté doucement la roche, érodé les montagnes pour former des vallées ensuite envahies par la mer. Aujourd’hui, le Geirangerfjord figure sur la plupart des classements des endroits les plus spectaculaires au monde.

    À proximité, sinueuse, bordée de murs, avec des points de vue à couper le souffle, la route de montagne Trollstigen est une attraction à ne manquer sous aucun prétexte. La route a été ouverte en 1936 et témoigne du grand savoir-faire des ingénieurs de l’époque.

    Excursions optionnelles :
    • Mont Dalsnibba
    • Kayak sur le fjord de Geiranger

  • Cercle polaire (en navigation)

    Le Cercle Polaire Arctique marque la limite sud du jour polaire lors du solstice de juin et de la nuit polaire lors du solstice de décembre.

    Au-delà du cercle polaire, le soleil reste au-dessus de l’horizon pendant au moins vingt-quatre heures consécutives une fois dans l’année et on peut encore y observer le soleil à minuit. À l’inverse, au moment du solstice d’hiver, le soleil reste en-dessous de l’horizon sans jamais se montrer.

    Les territoires situés au-delà du Cercle Polaire Arctique sont peu habités.

  • Svolvaer

    Le port pittoresque de Svolvær est souvent considéré comme la capitale des îles Lofoten. C’est un gros village de pêcheurs qui a su conserver ses traditions maritimes séculaires. Les plus grosses prises de cabillaud au monde ont lieu dans les eaux de l’archipel, tous les ans, entre janvier et avril. C’est ce qui a permis à cette petite ville de se développer. Mais Svolvær ne se contente pas d’être un centre de pêche, boutiques, galeries d’art, cafés et restaurants parsèment les rues de la ville.

    L’hiver, elles fourmillent de skieurs se rendant sur les pistes. Aux beaux jours les artistes attirés par la lumière si particulière des îles viennent y chercher l’inspiration. C’est pourquoi Vågan, commune principale, détient le plus grand nombre d’artistes établis et constitue l’une des communautés artistiques les plus importantes du nord de la Norvège. On n’y compte plus les galeries d’art et les petits musées.

    Sur les îles environnantes, les montagnes abruptes, les plages superbes et les baies abritées sont propices aux balades sans fin et à l’observation des oiseaux.

    Excursions optionnelles :
    • Svolvaer et Hennigsvaer
    • Visite de Solvaer à pied

  • Trollfjorden

    Le Trollfjord est un bras de mer de deux kilomètres de long, prolongement du Raftsund, le détroit qui sépare les deux archipels du nord de la Norvège, les îles Lofoten et les îles Vesterålen. Le fjord, qui n’abrite aucun village, est parfaitement navigable mais son étroitesse nécessite la réalisation d’un « demi-tour trois temps » pour que le bateau revienne sur ses pas.

    Lors de la navigation dans le Trollfjord, on est si proche des flancs de montagne qu’on peut presque en toucher les parois du bout des doigts. Mais il faut prendre garde de ne pas réveiller les trolls, ces créatures espiègles et malfaisantes qui sommeillent dans les troncs d’arbres ou derrière les rochers.

    Tandis que le navire glisse silencieusement dans le fjord et fait demi-tour quelques kilomètres plus loin, vous pourrez admirer des sommets tels que le Trolltindan (1 045 mètres d’altitude) d’un côté et le Blåfjellet (998 mètres d’altitude) de l’autre. Si vous ne faites pas de bruit le sommeil des trolls sera prolongé pendant encore mille ans. Ça devrait laisser le temps à votre navire de prendre le large.

  • Tromsø

    Ville moderne dans l’Arctique, Tromsø est l’endroit où la nature et la culture sont en parfaite harmonie. Située à 350 kilomètres au nord du Cercle Polaire, c’est le plus grand centre urbain de la Norvège du Nord. Tromsø a un climat doux, si l’on considère que c’est une destination du Grand Nord. En raison de son emplacement en bord de mer et de l’effet réchauffant du Gulf Stream.

    Vous trouverez en ville diverses attractions comme l’aquarium et plusieurs musées, ainsi que le jardin botanique le plus septentrional du monde.

    De septembre jusqu’à mars, beaucoup de voyageurs viennent à Tromsø pour voir les aurores boréales. À l’opposé, du 20 mai au 20 juillet on peut observer le soleil de minuit . Ces longues journées permettent de participer à diverses activités presque 24 heures sur 24.

    Les traces de l’activité humaine dans la région de Tromsø remontent à des milliers d’années, bien que la ville elle-même ait été fondée il y a 200 ans à peine.

    Tromsø est rapidement devenue le centre de la chasse par piégeage dans la région arctique et, dans les années 1900, le point de départ des expéditions vers le Pôle Nord. D’où son surnom de « Porte d’entrée de l’Arctique ».

    Excursions optionnelles :
    • Tromsø et le Mont Storsteinen
    • Cathédrale arctique, musée polaire et jardin botanique

  • Île aux ours (en navigation)

    L’île aux Ours est une île de Norvège située dans l’océan Arctique, à mi-chemin entre le Cap Nord et l’archipel du Svalbard (Spitzberg) dont elle constitue l’extrémité méridionale. Elle est baignée à l’est par la mer de Barents et à l’ouest par la mer de Norvège.

    L’île fut découverte par Willem Barents et Jacob van Heemskerk le 10 juin 1596 et porte ce nom à cause d’un ours polaire qui nageait dans les environs.

    L’île aux Ours était considérée terra nullius (terre sans maître) jusqu’au traité du Svalbard en 1920 qui l’a placé sous souveraineté norvégienne. Malgré son éloignement et sa nature inhospitalière, l’île a connu quelques activités aux siècles précédents comme l’extraction de la houille, la pêche et la chasse à la baleine.

    Aucun établissement durable n’a été installé sur l’île qui n’est plus occupée que par les gardiens d’une station météo. L’île aux Ours et les eaux environnantes ont été déclarées réserve naturelle en 2002.

  • Hornsung

    Avec ses 28 km de long et ses 10 km de large à l’embouchure, ce n’est pas seulement le fjord le plus méridional du Spitzberg, mais c’est aussi l’un des plus beaux. Au bout de la baie, on compte huit grands glaciers qui descendent jusqu’à la mer et forment l’un des paysages les plus impressionnants du Svalbard, avec 25 km de front de glace et un vêlage important d’icebergs. Parmi les montagnes imposantes qui bordent le Hornsund, se trouve le Hornsundtind qui, avec ses 1 431 m, est le troisième plus haut sommet de l’archipel et celui que l’on voit en premier quand on aborde l’île du Spitzberg en venant du sud.

    C’est cet univers de montagnes et de glace qui rend ce site si attrayant. Le fjord n’offre que peu de protection contre les vents soufflant d’est en ouest et il est sous l’influence de masses d’eaux froides amenées par le courant arctique. C’est pourquoi il est encore pris par les glaces au début de l’été, alors que les fjords plus au nord de la côte ouest sont déjà libérés.  Avec ses ponts de glace, le Hornsund est aussi la grande voie de passage des ours polaires qui sont sûrs d’y trouver des phoques au printemps.

    Cette escale sera l’occasion de sorties en zodiaque, comprises dans le prix, et à la discrétion du Commandant.

  • Bellsund

    Le Bellsund est l’entrée d’un système de fjords ramifiés, pénétrant jusqu’à 80 km à l’intérieur des terres.

    Le Bellsund lui-même a 20 km de large et se subdivise en trois autres fjords, le petit Recherchefjord au sud, le Van Keulenfjord au sud-est et le Van Mijenfjord au nord-est. Ces trois fjords se terminent par des glaciers, respectivement le Recherchebreen, le Nathorstbreen et le Paulabreen. Le climat dans le Bellsund est relativement favorable. En conséquence les conditions de glace y sont sensiblement meilleures, si bien qu’en été le Bellsund est normalement plus accessible que le Hornsund situé plus au sud.

    De plus les ressources du sous-sol, les baies abritées avec des rivages libres de glace, la faune présente ont fait que, depuis l’époque des baleiniers, pratiquement tous ceux qui voulaient faire fortune au Spitzberg, ont tenté leur chance ici dans le Bellsund. Sur la côte sud subsistent les vestiges de plusieurs anciennes stations baleinières du XVIIeme siècle. On peut aussi y voir de vielles stations de chasse russe et quelques huttes norvégiennes.

    Cette escale sera l’occasion de sorties en zodiaque, comprises dans le prix, et à la discrétion du Commandant.

  • Longyearbyen

    Longyearbyen est le centre administratif et la plus grande communauté de l’île du Spitzberg, dans l’archipel du Svalbard. Les deux tiers des trois mille habitants y vivent. Cette petite localité colorée, autrefois village traditionnel, est devenue une ville moderne où se sont établies plusieurs entreprises de la petite industrie. On y trouve aussi un large éventail d’activités culturelles : concerts, spectacles, festivals et expositions. Longyearbyen est le point de départ pour visiter le reste de l’archipel.

    Beaucoup de restaurants et de bars de Longyearbyen servent des spécialités arctiques (renne, oie, poisson…), certains établissements sont d’ailleurs beaucoup plus élégants que ce à quoi vous pourriez vous attendre dans une localité si isolée. L’archipel du Svalbard dispose également de sa brasserie où l’on produit la bière locale.